skip to Main Content

#NosBreastStories 4 : Jocelyne Rolland, le RKS et « Rose Pilates »

SE PREMUNIR, VIVRE OU ACCOMPAGNER

Focus sur ces Associations dédiées au cancer du sein.

 

Après une opération liée à un cancer du sein, les femmes font face à une reconstruction aussi bien physique que psychologique. Focus sur ces hommes, ces femmes, ces associations, qui inventent, créent et innovent dans le but d’aider les patientes atteintes d’un cancer du sein, au passé ou au présent, à se reconstruire et à se faire accompagner par leurs proches.

 

Jocelyne Rolland est kinésithérapeute basée à Paris, elle développe des concepts et forme des professionnels du secteur. Elle reçoit dans son cabinet du Ve arrondissement et fait également partie de l’association RKS (Réseau des Kinésithérapeutes du Sein).

 

Le Réseau des Kinésithérapeutes du Sein, qu’est-ce que c’est ?

 

Créée en octobre 2019 à Bordeaux par Dorothée Delacour, le Réseau des Kinésithérapeutes du Sein (RKS) est une association qui compte aujourd’hui environ 600 kinés formés spécifiquement dans la prise en charge des femmes qui ont été opérées d’un cancer du sein.

Son but ? Réunir des kinésithérapeutes formés spécifiquement en sénologie qui vont soulager et traiter les effets secondaires et les potentielles douleurs des patientes, ayant ou ayant eu un cancer du sein, liées à la chirurgie mais également aux traitements de chimiothérapie, de radiothérapie et d’hormonothérapie.

 

Dans le cadre d’un cancer du sein, de nombreuses raisons poussent les femmes à entrer en contact avec un kinésithérapeute. En plus de préparer à la reconstruction, le kinésithérapeute agit sur les douleurs que peuvent ressentir les femmes après une opération de chirurgie curative ou de reconstruction, et il agit également pour le traitement des cicatrices laissées par les opérations.

La reprise de l’effort, de l’activité physique, l’amélioration de la posture sont aussi des points sur lesquels le kinésithérapeute va aider les femmes. Enfin, il est possible qu’après une opération, les femmes se trouvent en présence de lymphœdème du bras et/ou du sein, ou en présence de lymphocèle. Ici aussi, le travail d’un kinésithérapeute spécialiste du sein est utile.

 

Retrouvez toutes les informations relatives au Réseau des Kinésithérapeutes du Sein (RKS) sur le site internet de l’association : www.reseaudeskinesdusein.fr

 

Toujours dans le but de soulager et d’aider les femmes atteintes d’un cancer du sein qui ont subi une opération, Jocelyne Rolland a conçu en 2015 le « Rose Pilates », pour se reconstruire en douceur.

 

Inspiré de la méthode Pilates, le « Rose Pilates » est une gymnastique qui permet de stimuler le corps et la respiration dans le but de se reconstruire « en douceur et sans douleur » après une opération. Chaque séance dure une heure, en petit groupe de 8 personnes maximum, et avec comme objectif de retrouver l’endurance, combattre la fatigue due à l’effort et surtout réapprendre à aimer son corps.

Les séances de « Rose Pilates » sont animées par des instructeurs formés à cette méthode spécifique par Jocelyne Rolland.

Vous êtes kinésithérapeute ou coach ? Retrouvez des formations à la méthode « Rose Pilates » partout en France, ainsi qu’en Belgique et au Luxembourg.

 

« Belle et en forme après un cancer du sein, la méthode rose Pilate », le livre de Jocelyne Rolland sorti en septembre 2016 vient compléter ces séances de « Rose Pilates » en vous proposant des programmes personnalisés et des exercices en image. Un ouvrage pensé par une femme, pour aider les femmes à retrouver leur force et se sentir belle et en forme, comme avant.

 

Retrouvez toutes les actualités de Jocelyne Rolland sur son site internet : www.sereconstruireendouceur.com et tenez-vous informé des dernières nouveautés sur « Rose Pilate » et la kinésithérapie spécialisée.

Back To Top